Les remue-méninges de Mai 2018

J’ai failli m’excuser de ne publier les remue-méninges que le 7 juin et puis… Au moins ça vous laisse le temps d’en profiter, non ? Tous les « favoris du mois » et autres coups de cœur de la blogosphère ayant été publiés dans la semaine passée, plus d’excuses ! Comme tous les mois, à défaut de tout lire (mais vous pouvez), je vous ai concocté une sélection dans laquelle piocher à votre guise. Et comme tous les mois, les rubriques et l’organisation changent, parce que… parce que. Le blog va rester en veille encore quelques temps, au moins deux semaines a priori. Et puis avec un peu de chance, cet été sera beaucoup plus riche en publications. Alors attention, fermez les onglets ouverts jusqu’à présent, préparez vous à mettre quelques liens en favoris en prévision de votre pause du midi ou du café de l’aprèm… et passez-donc me donner vos impressions ensuite !


Les blogueuses (et blogueurs) causent politique et société

Ce mois-ci, j’ouvre les remue-méninges par une sélection d’articles de blog qui traitent de sujets dits « de société », un terme assez peu polémique qui désigne en fait bien souvent des questions politiques. Forcément, je me réjouis de voir ce type de question abordée dans la blogosphère, probablement encore davantage lorsqu’il s’agit de blogs qui n’envisageaient pas vraiment de le faire initialement, et ce même lorsque je ne suis pas entièrement d’accord (cependant, j’assume complètement de publier avant tout des contenus dont je partage au moins le message général à défaut de tout valider !).

Apolitique ? ♦ J’ai découvert plusieurs blogs pépites ces derniers temps, et le blog de Sobralia Jean en fait partie. Dans un de ses articles intitulé Etre apolitique : solution miracle ?, elle nous parle des personnes qui se déclarent apolitiques et en analyse les causes, les motivations, les formes que cela peut prendre… montrant finalement les limites d’un apolitisme qui n’en est pas vraiment un.

Terrorisme et double standard ♦ Bien que son blog soit recensé depuis longtemps dans ma blogoliste, je n’ai pas souvent eu l’occasion de partager des articles de L’Épervier, qui ne publie pas si fréquemment, mais toujours des contenus fouillés de très grande qualité ! Son dernier article, Ils ne sont jamais terroristes, est à lire absolument. Le fil conducteur : en partant du constat, bien documenté, selon lequel les tueries de masse commises par des blancs ne sont que très rarement qualifiées de terroristes, l’article montre les ressorts de ce traitement différencié et souligne la minimisation des actes terroristes commis par des sympathisants ou militants blancs d’extrême droite.

Solidarité ♦ L’autrice du blog Double Rose nous explique en toute simplicité pourquoi elle soutient la grève de la fonction publique. Bravo à elle, car ce n’est pas toujours facile de l’assumer et de rendre ce point de vue audible, quand chacun.e se focalise sur les désagréments personnels que cela peut causer.

Capitalisme Voilà un blog qui n’a pas peur des mots : sur Blogolus, appelons un chat un chat, et parlons de capitalisme, d’anti-capitalisme, et de communisme. Le 5 mai dernier, nous fêtions (enfin pas tout le monde) les 200 ans de la naissance de Karl Marx (au passage si vous n’avez pas vu le film Le jeune Karl Marx, je vous le conseille vivement). L’occasion pour l’autrice, « une communiste au MacDonald », de dire quelques mots sur la situation actuelle du système capitaliste, et la nécessité de penser de nouveau collectif.

Gardien de la paix  On ne présente décidément plus le blog d’Emma… Mais il est toujours possible d’être passé à côté ou de ne pas le suivre assez assidûment, n’est-ce pas ? Un rattrapage s’impose alors ! Sa dernière BD nous raconte l’histoire d’Erik, rentré dans la police nationale dans les années 1980. Un témoignage fort.

Déshumanisation Le blog Notions d’histoire nous propose une série d’articles sur les processus de déshumanisation. Une lecture assez dense mais qui vaut le coup. Je vous propose ici la lecture du troisième texte, qui évoque surtout le regard que nous portons en tant que militants sur les personnes qui ne sont pas sensibles à nos causes (ici, c’est la cause animale qui est souvent prise en exemple). Il nous parle en particulier des manières dont on peut éviter la déshumanisation de son interlocuteur dans les débats éthiques et politiques, comment interagir face à de profonds désaccords… L’article évoque ainsi la pratique de l’entretien épistémique et de la maïeutique.

 

Les liens féministes du mois

J’ai déjà eu l’occasion d’en parler dans les remue-méninges précédents : la blogosphère est très majoritairement féminine, et on peut dire qu’elle l’est quasi exclusivement lorsqu’il s’agit de parler du quotidien, de ce qui touche à la sphère domestique, à l’esthétique, au soin. Mais cette blogosphère féminine sait aussi donner de la voix pour parler féminisme régulièrement. Et puis à côté de cet univers dominé par quelques influenceuses, il y a aussi le monde des blogueuses de la première heure, celles qui se livrent, parlent de leur vie quotidienne de femmes. Et celui des blogs résolument engagés. De quoi lire de belles choses.

Humilité cisgenre ♦ S’il y a bien un article qui m’a touchée profondément et qui m’a donné à réfléchir, c’est celui-là (je remercie vivement la personne dans mes contacts qui a décidé de le partager sur Facebook). Il s’agit d’une traduction datant de 2016 d’un texte initialement publié en anglais. On y lit le témoignage d’une femme transgenre qui revient sur les différentes étapes de sa vie, ce qu’elle a ressenti à chacune de ces périodes, et pourquoi il n’est pas envisageable pour elle de sortir du placard et d’annoncer à son entourage qu’elle est transgenre. Elle y décrit aussi les remarques blessantes, les comportements cassants de la part de militantes féministes qui n’envisagent pas une seconde que la personne à qui elles s’adressent puisse ne pas être un homme cisgenre. Une lecture assez fondamentale, je pense, qui me renvoie aux remises en question vécues il y a trois ans, qui avaient donné lieu à la publication d’un de mes premiers articles.

Féminisme à vendre ♦ le blog Egalitaria est une autre trouvaille récente de la blogosphère qui a rejoint ma blogoliste aux côtés de deux ou trois autres. Dans cet article elle nous parle du « femvertising », le féminisme utilisé dans la publicité (on se souvient des vidéos de Dove), et de la popularisation des slogans féministes dans l’univers de la mode notamment. Est-ce tout de même une forme de progrès, et à quel point ?

Souffrir pour être belles ♦ Je suis très heureuse de voir circuler de plus en plus les BD aussi jolies qu’intelligentes du blog Dans mon tiroir ! Fin mai, elle publiait cette BD dont le point de départ réside dans la fameuse phrase « il faut souffrir pour être belles »… ah bon ? Après cette lecture, on pourra lire le point de vue de Sobralia Jean : s’épiler n’est pas prendre soin de soi.

Juste un plan cul ? ♦ N’avez-vous jamais entendu un copain (parfois une copine) blaguer en soirée sur une personne qu’il fréquentait à ce moment là, insistant sur le fait que ce n’était « qu’un plan cul » ? Un texte publié sur le site Je suis féministe s’élève contre cette expression et le mépris qui y est trop souvent lié : le fait d’avoir du sexe avec quelqu’un sans projet de relation amoureuse n’enlève pas toute valeur à cette relation, encore moins à cette personne. J’ai bien aimé la façon dont la conclusion est amenée, sans jugement moral, mais au contraire en appelant à apprécier toutes les façons dont les relations sexuelles peuvent lier des gens, avec ou sans sentiments amoureux.

Avortement ♦ De nombreux préjugés et idées reçues sur l’avortement circulent, parfois propagés par une droite conservatrice (voire une extrême droite assumée). Voici donc 5 idées reçues infondées sur les risques liés à l’avortement, à faire circuler.  Merci à La Lune Mauve d’avoir partagé cet article !

Vive la colère !   Ah que cet article fait du bien, alors que nous croulons rapidement sous les injonctions à la positivité, au calme, à faire la part des choses, à ne pas râler… Réhabilitons la colère, réclame cet article, surtout lorsqu’elle participe à améliorer la condition des femmes. Et de citer Maya Angelou : «Vous devriez être en colère […] Alors utilisez cette colère. Écrivez-la. Peignez-la. Dansez- la. Manifestez-la. Votez-la. Parlez-la».

Et pour finir, car je n’ai pas su choisir devant tant d’articles chouette, prière d’aller découvrir un blog que j’adore, découvert récemment lui aussi, A flower on a mohawk ! Aidons-nous mutuellement, et participons à faire découvrir les blogs trop peu connus qui nous plaisent.

 

Quelques granules d’esprit critique non-dilué

Je pense éviter les petites blagues dans mes titres à l’avenir, car je n’ai aucun talent pour faire preuve d’originalité dans ce domaine… C’est petit, c’est facile, tant pis pour cette fois ! Si je vous conseille de débuter par des lectures d’introduction à l’esprit critique, on trouve aussi régulièrement de bonnes ressources sur youtube, sur les réseaux sociaux et sur certains blogs pour mettre en œuvre quelques outils de vigilance critique.

Vaccination ♦ Les vaccins sont depuis quelques années un sujet d’inquiétudes pour beaucoup de personnes, les parents en premier lieu, et ce pour des raisons compréhensibles (médiatisation de scandales médicaux, difficultés à se renseigner et à démêler les informations fiables du reste, loi sur l’obligation vaccinale qui a fait beaucoup réagir, etc). J’ai sélectionné ce mois-ci deux textes qui me paraissent intéressants sur la question, en sachant que j’en ai tout un tas de côté, et que je conseille par ailleurs souvent la lecture du blog Rougeole épidémiologie. Le premier texte a été publié sur Facebook sur la page Vaccins France, qui est elle-même liée à un groupe Facebook d’information sur le sujet. Ce texte revient sur le rôle de l’allaitement dans la protection et l’immunité d’un bébé, et sur ce que l’allaitement ne permet au contraire pas. Le second texte a été publié sur le site Simonae : il fait le point sur les idées reçues concernant l’obligation vaccinale.

Placebo ♦ L’effet placebo, ça vous dit forcément quelque chose… J’ai essayé tant bien que mal d’en parler sur le blog, une œuvre de vulgarisation forcément incomplète vu la complexité du sujet, mais qui peut constituer une base de discussion, j’espère. En mai j’ai eu l’occasion de lire une prise de position que j’ai trouvée particulièrement intéressante : l’effet placebo ne doit pas devenir la caution scientifique de l’homéopathie. Au-delà de l’homéopathie, c’est une réflexion qu’on peut étendre à d’autres thérapies : à force de pointer le fait que ces thérapies reposeraient sur un effet placebo (ce qui est même remis en cause dans le texte d’ailleurs, l’effet placebo étant souvent surestimé), les sceptiques se prennent un retour de bâton et les tenants desdites thérapies peuvent répondre « tant que ça marche, même si c’est un placebo, c’est bon ! ». C’est à cette idée que s’attaque cet article.

Médecins et médecines ♦ « Le plus important pour les patients en matière de santé, c’est quoi : La médecine ou les médecins ? » C’est un médecin qui pose la question en guise d’introduction à son article.  Il met en perspective la perception d’une médecine de moins en moins humaine avec le fait que, par ailleurs, celle-ci soigne mieux que jamais. Le défi est de taille pour les soignants qui doivent, avec peu de temps en général, être à l’écoute et bienveillants, guider les patients, mais aussi se charger d’une bonne partie du travail administratif, des contacts avec les laboratoires et centres d’analyse, etc. « Soigner avec toutes les données de la science , des connaissances à jour, les bons examens, les médicaments adaptés (la bien-traitance), ET en même temps avoir la personnalité, le maintien et le comportement attendu par chaque patient (la bientraitance), sont les 2 missions des médecins. » l’opinion que j’exprimais récemmentrappelle cet article, qui fait écho à. Mais est-ce seulement possible aujourd’hui pour les médecins de remplir efficacement ces deux missions ?

La sophrologie en question ♦ C’est à un sujet délicat que s’attaquent plusieurs membres du CorteX (Collectif de Recherche Transdisciplinaire Esprit Critique et Sciences) : la sophrologie caycédienne est une pratique particulièrement populaire, présentée au mieux comme très efficace, au pire comme totalement inoffensive. Celle-ci n’a que très peu fait l’objet d’analyses, il y aurait donc tout un chantier d’études à mettre en oeuvre pour mieux en saisir les ressorts et en évaluer l’efficacité. C’est à l’issue d’une enquête sur les fondements théoriques de la pratique et d’une synthèse des quelques études existantes que cet article nous propose une analyse critique de la sophrologie.

Enquêtes zététique à l’Université Chaque année, Richard Monvoisin publie un best-of des dossiers produits par les étudiants dans le cadre du cours Zététique et autodéfense intellectuelle qu’il donne à l’Université de Grenoble. La fournée de cette année nous permet de nous rendre un peu mieux compte des outils et compétences que ces enseignements visent à transmettre, et des thématiques auxquels ils peuvent s’appliquer ! Par exemple, à titre personnel, j’ai bien apprécié la critique du sondage « Sexe et politique », même si celui-ci m’avait bien fait rire lorsqu’il était sorti…

 

Les remue-méninges de la presse en ligne

J’ai privilégié la partage d’articles issus de la blogosphère ce mois-ci, les remue-méninge de juin mettront sans doute davantage à l’honneur la presse en ligne… D’autant que je vous prépare un petit article sur les revues indépendantes que je conseille. Voici tout de même quelques contenus lus sur des médias en ligne.

Syndicalisme ♦ Le syndicalisme en France, quelle est son histoire, d’où viennent les syndicats actuels, quels débats les animent, quelles perspectives défendent-ils ? Théo Roumier, militant à Sud Education, revient là dessus dans un très bon entretien pour la Revue Ballast. Vous serez quasiment incollable sur le sujet ensuite !

Accueillir les réfugiés ♦ La menace de l’inhumain, voilà un texte qui fait écho à l’article partagé plus haut sur les processus de déshumanisation… et alerte de façon poignante sur le caractère terrifiant du rejet des migrants, pilotée et renforcée par l’extrême droite. Sur le même sujet, un journaliste a retrouvé la mère de Mercy, dont la naissance a donné lieu à la chanson présentée à l’Eurovision, et a pu s’entretenir avec elle. Derrière la médiatisation de cette naissance et les bons sentiments mis en chanson (mièvres diront les mauvaises langues dont je fais partie), quelles actions, quelles conséquences pour les personnes concernées ?

Souffrance animale ♦ J’ai de nombreux désaccords avec François Ruffin, je ne partage pas tout ce qu’il dit dans ce texte, mais je crois qu’on avance au moins un peu si des élus en viennent à faire ce type d’intervention… Une phrase m’a semblée pertinente en particulier, évoquant la condition des ouvriers dans les abattoirs :  « Etait-il cruel ? Non, bien sûr que non. Je dirais presque malheureusement non : la cruauté, c’est un encore un rapport personnel à l’autre ».

Et en bonus, un dessin d’Un Monde Riant dont l’esprit grinçant me plaît bien !

 

C’est ainsi que s’achève cette édition des remue-méninges, qui je l’espère ne contribuera pas à faire planter votre vieil ordinateur, préservé depuis votre année de licence/stage, vous savez celle où vous avez dû écrire ce mémoire/rapport de stage… Avant de nous quitter, sachez que si, comme moi, vous êtes particulièrement friand.e.s des revues du web et autres sélections mensuelles, vous en trouverez de qualité chez Le Rose et le Noir, La Lune Mauve, Pineapple Storm, Lunatopia  et Bloody Lucy !


Un petit avis sur les articles du mois de mai ? Emballé.e, agacé.e, sceptique, déçu.e ? Dis nous tout.

 

27 réflexions sur “Les remue-méninges de Mai 2018

  1. Hello La Nebuleuse! 🙂
    Merci pour ces liens tous aussi intéressants les uns que les autres! 😀 Mais mon attention s’est plutôt porté sur les articles féministes. Je me ferai une joie de les lire ce soir! ^_^

    Aimé par 1 personne

  2. Ohlala tellement de liens dont les thèmes me parlent tant ! Merci !

    Je passe en coup de vent (comme toi, je suis bien occupée ces temps-ci – je n’ai d’ailleurs toujours pas eu le temps de répondre aux derniers comm’ que tu m’as laissés sur LLM… Excuse-moi, ça arrive !), mais je voulais te remercier sans attendre pour avoir parté de « A flower on a mohawk », que je découvre grâce à toi, et qui a l’air en tout point fameux. Abonnement RSS direct, et je lirai tout ça quand mon ciel s’éclaircira un peu.

    Toujours un plaisir de lire ta plume précise et bienveillante en tout cas. À bientôt !

    Aimé par 1 personne

    1. Ooooh merci, ça me touche d’autant plus que tu prennes le temps de passer ! J’ai pris le temps de publier ça mais clairement, si je veux être raisonnable, il faut que je mette totalement le blog en pause deux ou trois semaines en pause. A bientôt !

      J'aime

  3. Merci beaucoup pour la mention, l’occasion au passage de découvrir un article très riche comme je les aime !
    Beaucoup de choses à lire, et à découvrir sur des sujets très divers. Merci pour cette sélection soignée, qu’accompagne une plume très agréable 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Vraiment, merci beaucoup, je suis extrêmement.. heureuse? de me retrouver parmi des lectures qui m’ont l’air aussi riches les unes que les autres. C’est vraiment un honneur, et je vais m’empresser de lire tes recommandations dès que possible!

    Aimé par 1 personne

  5. Je te remercie du partage et de la nomination de mon article et de mon site.

    C’est extrêmement plaisant de se voir ainsi citer pour son travail.

    A titre d’information et de « promotion subtile », une série de deux articles sortirons ce mois-ci sur les mythes du viol et les mythes du genre. Il s’agira de repenser notre héritage historique autour de ces questions qui ont de lourdes conséquences.

    J’espère que cela t’intéressera tout autant, ainsi que d’autres.

    Aimé par 1 personne

  6. Ahhhh je suis vraiment trop contente je viens de découvrir pleins de nouvelles blogueuses grâce à toi! Je cherche vraiment de nouveaux types de blogs, je veux lire des articles qui demandent une certaine forme de réflexion. Enfin les blogs mode et beauté c’est sympa mais aujourd’hui il y a beaucoup qui se sont laissés emporter par le phénomène de « tendanceur/tendanceuse » et au final c’est dommage puisque les blogs apparaissent de moins en moins personnels.
    Du coup je cherchais avec beaucoup de mal des blogs qu’on référencie de « société » sur la blogosphère et j’ai hâte d’aller lire certains articles.
    Après je suis pas trop du style féminisme, enfin je ne me revendique pas comme telle du moins, mais je vais aller lire les articles de société notamment celui sur les « actes terroristes » ou tueries de masse réalisées des blancs qui m’intéresse beaucoup!

    Bisous, à bientôt

    Eléonore

    https://sofunnygirl.blogspot.com/

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense que tu serais surprise de la diversité des propos des blogueuses dans la catégorie « féminisme », le mot fait un peu peur, mais le contenu, pas forcément 😀 ton commentaire me fait en tout cas très plaisir, je cherche vraiment à faire découvrir ce type de blog en effet ! Et pour certains je suis vraiment allés les dénicher en faisant des recherches par mots clés sur différentes plateformes (je ne suis pas déçue du résultat). Je partage ton constat sur beaucoup de blog malheureusement, alors j’ai envie de faire connaître ceux qui sont un peu différents ! N’hésite pas à venir nous parler ici des articles qui t’ont le plus intéressés !

      A bientôt 🙂

      J'aime

    1. Hihi en effet !! Mais ta curiosité me fait plaisir. Je me souviens avoir fait pareil avec les sélections de La Lune Mauve ^^

      J'aime

  7. Les remue-meninge de ce mois sont vraiment bien fournis de quoi s’occuper l’esprit pour un temps.
    Plusieurs articles ont attiré mon attention dont le fameux « juste un plan cul »…
    En tout cas je reviendrai par ici donner mes premières impressions

    P.s : Merci !

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui n’hésite pas à revenir en discuter ! J’essaierai quand-même de faire une sélection un peu plus light le mois prochain aha 😀

      J'aime

      1. Je viens de terminer la lecture de l’article d’Isabelle Klein « le mythe toxique du <> ».
        Bon ! En toute honnêteté je suis partagée entre morale et raison. A vrai dire, je crois que c’est quasiment impossible d’étudier ce genre de question de manière totalement impartiale moralement parlant.
        Y’aura toujours cette opposition entre « libertins » et « moralistes ». Même si je ne me revendique d’aucun camp, mon coeur balance dangereusement (?) vers le deuxième.
        Cela étant dit, je ne suis pas contre l’idée de ne pas dévaloriser les personnes sous prétexte qu’elles ne sont que des « plans cul ». J’ai moi-même à l’occasion utilisé cette expression qui se mêlait toujours à un sentiment de dégoût (qu’il s’agisse de moi ou d’une autre personne).
        Moi je serai plutôt tentée de bannir (carrément? ahah) les plans cul puisqu’aujourd’hui je n’arrive pas à me défaire de l’idée que peu importe les relations qu’on a avec les autres, nos émotions rentrent toujours en jeu. C’est pour cela que nous sommes appelés Humains.
        Tout compte fait, c’est peut être mon côté « puritaine » qui s’exprime…

        Aimé par 1 personne

      2. De mon côté je pense balancer davantage vers le premier héhé, mais pour autant je ne suis pas à l’aise avec ce concept de plan cul et les représentations que ça véhicule. L’idée qu’on puisse voir quelqu’un en priorité voire uniquement pour avoir des relations sexuelles ne me dérangent pas, mais cette personne n’est jamais uniquement ça en effet… (d’ailleurs c’est souvent un moyen de minimiser sa relation avec quelqu’un d’utiliser ce terme). Je ne pense en tout cas pas que ce soit être puritaine de préférer accepter le lien émotionnel qui nous unit à quelqu’un, même quand il est temporaire, pas central, etc 🙂

        J'aime

  8. J’aime beaucoup ton blog et notamment les remue-méninges qui m’entrainent souvent assez loin de mes bases de réflexion habituelles. En revanche, je trouve tes sélections tellement critiques que je finis les articles en culpabilisant à chaque fois de ne pas réfléchir au fond des choses, de ne pas faire assez bien…J’aimerais bien lire aussi des articles positifs ou donnant la foi en notre capacité d’agir. Je te fais des bises,

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton retour, c’est tout à fait le type de commentaires qui m’est utile, j’ai eu un retour similaire après mon article sur les limites de la consommation éthique… Je pense donc essayer davantage de publier des articles qui donnent des pistes (en tout cas celles auxquelles je suis arrivée à titre personnel). J’essaierai aussi de porter attention à insérer dans les sélections des articles de type reportage par exemple, sur des initiatives, des mobilisations etc qui nous donnent des raisons de penser, car effectivement ça peut avoir un effet démobilisant, je comprends tout à fait ! Les perspectives, c’est important. Après il y aura toujours des contenus très critiques car l’objectif est de remuer nos méninges et donc idéalement de nous perturber un peu, mais ça peut être davantage équilibré 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.