Liebster Award 2018 : je réponds aux questions de Cléa du blog Raton Rêveur

Vous connaissez peut-être déjà le principe des Liebster Award ? Il s’agit d’une initiative dont vous pouvez retrouver les règles officielles sur le blog The Global Aussie, qui encourage les blogueurs.euses à partager d’autres blogs (plutôt des blogs assez confidentiels, les blogs stars n’ont pas besoin de ça), en répondant à des questions et en en posant à leur tour aux blogueurs.euses de leur choix. S’il s’agit officiellement d’un « award » donc in fine d’une récompense, c’est surtout un bon prétexte dont on peut se saisir pour resserrer ou créer des liens entre blogs, donner de la visibilité à des auteurs et autrices de blog peu connues, et parfois pour en dire un peu plus sur soi, son rapport à l’écriture et à la blogosphère. Vous pouvez retrouver sur le blog ma précédente participation de 2017, mes réponses aux questions et celles que j’avais posées… Il va me falloir un peu d’imagination pour les renouveler cette année !


Cette année j’ai été nominée par Cléa du blog Raton Rêveur, dont vous pouvez découvrir l’article par ici. Les règles officielles pour 2018 nous suggèrent de débuter par un petit texte à propos de ce qui nous intéresse, nous passionne dans le fait de tenir un blog, bref : de raconter pourquoi nous sommes là, qu’est-ce qu’on peut bien trouver de palpitant dans le fait d’investir du temps là dedans. Un autre principe assez classique des Liebster Award, qui existait déjà les années précédentes, consiste à lister des faits et anecdotes personnelles. Heureusement pour moi il s’agit de règles optionnelles, et si je m’étais triturée les méninges l’année dernière pour me plier au jeu, les articles du style « 10 choses cocasses sur moi » ne sont pas vraiment mon truc… je vais donc zapper allègrement cette partie de l’exercice, et même la première, les questions tournant de toute façon souvent autour du fait de bloguer !

Les questions de Cléa…

  • Pourquoi ce nom de blog ?

Il y a quatre ans environ, lorsque j’ai commencé à envisager l’idée d’ouvrir un blog, j’étais dans une pleine période de découverte de la blogosphère et en particulier assez influencée par les blogs « lifestyle » qui parlaient de gestes pour l’environnement, de choix de consommation, avec une jolie esthétique. Mon idée initiale était de faire un blog très éclectique, qui puisse parler autant d’achats de vêtements d’occasion (un de mes premiers articles supprimés depuis, il avait peu d’intérêt comparé à ce qui existait déjà !) que d’esprit critique ou de lectures diverses. J’ai donc cherché des titres de blogs possibles. Sans surprise, les premières idées étaient extrêmement classiques, vues et revues (« carnet de ceci, carnet de cela »). Et puis je ne me souviens plus exactement quand et comment, j’ai eu l’idée de La Nébuleuse, qui me renvoyait à des éléments d’apparence éparses, hétéroclites, mais pourtant liés dans un même ensemble, qui leur donne une cohérence. Après quelques recherches, j’ai pu constater que le terme était peu utilisé dans la blogosphère. Je me suis pas mal attachée à ce nom je dois dire, même s’il peut sembler un peu obscur à certain.es j’imagine 🙂

 

  • À quoi ressemble ta journée idéale ?

C’est marrant, je crois que je ne me suis jamais posée la question de cette manière ! Je crois qu’une journée « routinière » idéale contiendrait en tout cas : une personne chère à mes côtés, une balade tranquille dans la nature, une activité créative (aquarelle par exemple), un peu de lecture, et un moment consacré à écrire soit sur le blog, soit librement, soit pour ma thèse…Une alternative serait une journée avec un fort sentiment d’utilité, avoir participé à une action militante, avoir eu des discussions importantes. Sinon, toutes les journées en voyage sont des journées idéales dans la mesure où elles sont marquées par la découverte, par un rythme différent et des rencontres différentes chaque fois. Le sentiment d’avoir découvert, appris ou mieux compris quelque chose est indispensable à une belle journée, quelle que soit la nature de la découverte (et on a l’occasion de le faire chaque jour, qu’il s’agisse de découvrir un nouvel endroit dans sa ville, un film, un livre, une série, ou d’une belle rencontre !). Mais je dois dire que je ne me donne pas d’objectifs particuliers au quotidien, j’ai abandonné l’idée des routines à respecter, entre se lever plus tôt, essayer dans la même journée d’enchaîner yoga, peinture, blog, travail efficace, lecture… Je hiérarchise davantage et je ne me mets pas la pression, tant que je me sens bien et que je passe du temps avec les personnes qui comptent pour moi.

  • Si tu devais écrire une lettre à ton toi d’il y a cinq ans, tu lui dirais quoi ?

Je crois que je l’encouragerais activement : tu es sur la bonne voie, tu ne t’es pas perdue en chemin, mais il va falloir se bouger un peu plus pour être vraiment indépendante, pour dépasser tes blocages, pour t’investir dans ce qui te tient à cœur… Je lui dirais aussi de prendre du temps pour faire un peu d’introspection : es-tu vraiment sûre que tout va bien, qu’il n’y a pas quand-même des choses à régler ? Est-ce que tu te confies suffisamment ? Je lui répéterais l’importance de la communication, et la nécessité de se connaître un minimum soi-même pour envisager de la mettre en place. Je lui demanderais aussi si tout ce temps passé devant des écrans, même pour lire des choses passionnantes, ne pourrait pas être passé ailleurs (le moi d’il y a cinq ans savait déjà que c’était un problème ceci dit, mais a mis un bout de temps avant d’en tirer des conclusions). Je la rassurerais aussi, je lui dirais que les phobies, les angoisses se combattent et qu’on peut vivre très bien avec… et surtout, qu’on les dépasse d’autant mieux qu’on ne les porte pas comme un fardeau ou quelque chose d’honteux.

  • Qu’est-ce que tu as lu dernièrement ?

Surtout des articles et des trucs pour la thèse je dois dire… Sinon, cet été j’ai lu les Mémoires d’un révolutionnaire de Victor Serge et j’étais vraiment passionnée. En ce moment, j’ai besoin de lectures plus légères pour les moments de pause et je suis en train de dévorer Les paupières des poissons de Sébastien Moro et Fanny Vaucher ! Je me marre toute seule dans mon canapé et j’apprends énormément de choses, et les illustrations sont très jolies. Une bonne idée de cadeau de Noël !

  • Le matin au petit déjeuner, qu’est-ce que tu préfères ?

C’est très variable, ça fonctionne par périodes ! En été j’ai souvent envie de fruits et de yaourt (de soja), le yaourt est une valeur sûre quand on se lève sans avoir très faim. Ensuite selon les moments, je peux me faire des porridges chauds et réconfortants en hiver, ou miser sur des gâteaux qui me tiennent deux ou trois jours — rarement plus… De temps en temps des tartines, et même des céréales type Chocapic. Mais j’ai de plus en plus de mal avec les muesli et céréales trop sucrées.

  • Le plus difficile dans le fait d’être blogueuse selon toi qu’est-ce que c’est ?

Cela dépend des objectifs qu’on poursuit, mais pour ma part le plus difficile c’est de proposer des réflexions originales, qui ne soient pas une pâle copie d’articles mieux fichus sur le même sujet. Une seconde difficulté, c’est de trouver l’équilibre entre un contenu approfondi, avec des références, des explications relativement longue, et le fait de rester accessible à un maximum de personnes pour que le texte puisse donner lieu à des échanges (ce qui reste mon objectif principal). Je pense que plus généralement, il peut être difficile de consacrer du temps (parfois beaucoup de temps) à un blog pour très peu de lectures, mais de mon côté ce n’est pas quelque chose qui me pèse. Je suis assez détendue là dessus, je ne compte pas faire de cette activité quelque chose de professionnel, encore moins la monétiser (ça ne collerait pas avec le blog de toute façon). Donc je publie un peu quand je veux sans me faire de calendriers stricts. Résultat, je publie toujours très en retard les articles et ça traîne, parfois les réflexions sont un peu datées… Mais ça m’oblige justement à les retravailler, à en faire quelque chose qui soit intéressant à long terme et pas seulement suite à une actualité particulière.

  • C’est quoi les titres de ta playlist du moment

En général je n’ai pas de playlist, mais j’ai des musiques qui correspondent un peu plus à certaines saisons, certaines périodes… Pendant l’automne je réécoute avec plaisir Alela Diane, Neil Young (j’aime bien les références folk). Du jazz aussi, souvent. En ce moment, les interprétations jazz de Brassens tournent beaucoup chez moi par exemple. Et puis des classiques dont on ne se lasse pas : Ella Fitzgerald, Nina Simone… et un peu de chanson française, les chansons de William Sheller collent si bien à l’automne.

  • Dans la vraie vie tu as un caractère plutôt comment ?

Euh je suis gentille je crois ! Mais je m’emballe vite quand il s’agit de débattre, les discussions deviennent vite intenses, surtout avec mes ami.es les plus proches (mais toujours avec un minimum de bienveillance hein). Cela fait quelques années que j’essaie d’apprendre à mieux écouter, à mieux discuter, à rester plus silencieuse aussi car je suis sacrément bavarde et j’ai une fâcheuse tendance à couper la parole aux autres malgré moi. J’espère avoir réussi à m’améliorer un peu de ce côté là, mais je sais qu’il me reste du chemin à parcourir. Bref de manière générale, j’espère sincèrement être quelqu’un d’agréable à vivre au quotidien, mais je m’enflamme et m’agace un peu vite parfois, voilà 🙂

  • Qu’est-ce que tu fais pour sauver le monde au quotidien ?

Je ne crois pas réellement que mon mode de vie quotidien puisse sauver le monde, ni même que le monde ait besoin d’être sauvé d’ailleurs (mais je saisis tout ce que l’expression peut recouvrir bien sûr). Alors qu’est-ce que je peux bien faire pour contribuer à rendre ce monde un peu meilleur, pour les humains et les autres êtres qui l’habitent ? Pour moi, et c’est quelque chose que je vais affirmer de plus en plus sur le blog, il faut accepter l’idée que le changement ne pourra passer que par des mobilisations collectives d’ampleur. Et ce collectif, il faut le reconstruire, dans son quartier, dans son entreprise, dans son université, partout. À partir de là seulement, on peut envisager des luttes qui ne soient pas des feux de paille. C’est moins séduisant que l’idée du colibri, des petites actions quotidiennes qui changeraient le monde à elles seules, car cela suppose de militer avec toute la dimension ingrate que cela peut avoir : un travail de fourmi, à contre-courant. Mais je suis convaincue que c’est à cela qu’on devrait réfléchir, même si je reconnais l’utilité de l’expérimentation et des modes de vie alternatifs comme préfigurations d’autres fonctionnements possibles. Seulement, je crois qu’on a déjà énormément d’alternatives pensées avec précision, que les pistes sont nombreuses et foisonnantes, et qu’on a terriblement besoin de davantage de militant.es pour espérer un jour voir un tel avenir se concrétiser. Bref, je milite un peu à mon échelle avec une organisation politique (pas autant que je voudrais), et j’essaie d’enclencher des discussions sur ces questions.

  • Si tu devais faire une to do de rêves un peu fou à réaliser dans ta vie ?

Rien que des choses très classiques je crois : un voyage au long cours en Asie centrale (et dans de nombreux autres endroits si je m’écoutais), publier un livre, ou des reportages, ou même des poèmes… Travailler davantage mes compétences en photographie, acquérir un matériel performant et léger pour rendre ça possible. Je n’ai pas de bucket list ceci dit (c’est cohérent avec mes réponses précédentes, j’ai pris la résolution de suivre mes envies mais de ne pas multiplier les listes et les routines à suivre). J’aime bien ma vie comme elle est, même lorsqu’elle n’est pas spectaculaire, et j’ai davantage des idées de projets à concrétiser, des résolutions, mais je ne sais pas s’ils correspondent à des « rêves fous ».

  • Si tu devais écrire un mot à ton toi du futur, dans cinq ans disons, tu lui dirais de se souvenir de quoi ?

De la chance immense que j’ai de vivre mes 25 ans de cette façon, si bien entourée, en bonne santé physique et mentale, avec des projets qui débutent (à commencer par la thèse !) et de l’énergie pour les faire aboutir. De cette confiance en moi, certes toute relative mais acquise patiemment malgré les ratés, de tous les pas en avant. Pour qu’il y en ait plein d’autres.


… et les 10 questions que je vous pose !

1 – Quels objectifs poursuis-tu à travers ton blog ? Ont-ils évolué depuis le début ?

2 – Quelles thématiques te semblent insuffisamment abordées dans la blogosphère, et à l’inverse, y a-t-il des sujets dont tu as fait une overdose ?

3 – On peut lire parfois que les blogs comme moyens d’expression seraient en train de dépérir au profit de réseaux sociaux comme Instagram ou Twitter… Qu’est-ce que cela t’inspire ?

4 – Pourrais-tu raconter un échange (commentaire de lecteur.trice par exemple) ou une expérience que tu as vécue grâce à ton blog, que tu as particulièrement appréciée et/ou qui t’a encouragée à poursuivre ?

5 – Changer le monde et convaincre des gens grâce à un blog : réalité ou illusion ?

6 – As-tu de « bonnes résolutions militantes » pour les mois et les années qui viennent : t’engager davantage ou autrement, et dans quelle(s) cause(s) ?

7 – Quels conseils « culture » donnerais-tu aux personnes qui te lisent, tirés des derniers films, séries ou vidéos visionnées, livres lus, sorties et découvertes récentes ?

8 – Y a-t-il des blogs en particulier qui t’ont inspirés dans ta démarche ?

9 – Tu peux nous écrire quelques phrases spontanées pour décrire ton état d’esprit actuel, ou ce que tu te dis pour t’encourager ces temps ci ? Ou ce que tu veux !

10 – Les petits gestes et les détails de tous les jours qui apportent un peu de beauté et de légèreté à nos vies : à quoi penses-tu en lisant ça ?

 

 J’invite les blogs suivants à y répondre et à nominer d’autres blogs à leur tour, si l’envie est là… et j’en profite pour dire un petit mot sur chacun d’eux, en espérant les faire découvrir à certain.es d’entre vous.

 

A flower on a mohawk

Un blog résolument engagé qui partage avec nous ses réflexions et propose régulièrement de beaux portraits d’artistes et de militants

Madame Sourire

Je la suivais d’abord sur Instagram, et puis je me suis mise à la lire sur le blog où elle parle parentalité et vie de prof dans le 93 (et elle est même passée à la radio récemment !)

Fragments d’Hylfee

Un blog féministe et antispéciste qui veut rendre ces réflexions accessibles à tous et toutes (toujours pédagogique et bienveillant)

Les Mouvements Zero

Les clés pour une réduction des déchets, mais pas seulement : on y trouve aussi des réflexions plus larges et des pensées réflexives autour des gestes écolo au quotidien, leur importance et leurs limites

Libex

Un blog aux multitudes de réflexions engagées (véganisme, zéro déchet, jardinage…) dont chaque article mentionne une suggestion d’accompagnement musical, et d’accompagnement gustatif (un détail que j’apprécie)

Simple Miso Vert

Écologie, cuisine, minimalisme, voyage, lectures, photographie, réflexions : un blog varié, tout doux et très agréable à parcourir

La Carotte masquée

Aurélia est graphiste mais manie tout aussi bien la plume que le crayon (numérique ou pas), résultat : un blog qui agite nos neurones, nous apprend des choses, le tout accompagné d’infographies et d’illustrations très réussies

Manon Woodstock

Manon a une régularité fascinante pour moi qui procrastine tellement sur ce blog, toutes les semaines elle nous propose deux articles. Son thème de prédilection est l’écologie, mais elle ne s’en tient pas là

La Lune Mauve

Un blog à l’univers unique qui fait définitivement partie de mes favoris, et qui a inspiré les remue-méninges que je publie depuis Janvier. Impossible à résumer : filez donc voir par vous-même ! De plus, ce blog a une histoire assez passionnante je trouve.

La Tranche Montagne

Un blog au ton très personnel qui parle notamment d’estime de soi, de rapport au corps. Et qui mériterait d’être davantage lu.

Plumaline

Plumaline est une petite pépite, des articles sur les sciences humaines et la médiation scientifique, lectures, culture, féminisme.


Ces questions, je les pose à vous toutes et tous ! Si vous avez déjà répondu aux Liebster Award, n’hésitez pas à partager le lien non plus 🙂 Si vous n’avez pas de blog, vous pouvez aussi nous en faire découvrir dans les commentaires.

 

 

18 réflexions sur “Liebster Award 2018 : je réponds aux questions de Cléa du blog Raton Rêveur

  1. Merci beaucoup pour ta gentillesse à propos de mon blog ! Cela m’honore sincèrement.

    J’aime beaucoup l’approche « écriture » que tu proposes à cette vieille chaîne… D’autant plus que j’avais déjà joué le jeu il y a trois ans, du coup si je participe cette fois (ce qui me dit bien), je suis sûre que je ne me répèterai pas !

    Et, plus globalement, je dis YAY pour toute initiative visant à encourager la circulation dans la blogosphère indé, notre Neverwhere à nous. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Mais oui j’aime beaucoup ce principe de partage, et je pense qu’on peut le reformuler un peu à notre guise, c’est assez malléable et c’est tout l’intérêt ! Merci de ton commentaire 😀 (j’aime bien l’idée de blogosphère indé, c’est vrai qu’avec la professionnalisation des blogs le terme devient percutant)

      J'aime

  2. Chouette, plein de nouveaux blogs à découvrir, quitte à passer trop de temps sur les écrans, le Neverwhere semble en effet beaucoup plus intéressant à visiter que les blogs mis en avant sur des plateformes plus « professionnelles »… (Plus une idée cadeau pour mes amis fan de poissons, c’est toujours bon à prendre à l’approche de Noël).

    Aimé par 1 personne

  3. Cela fait tout drôle de lire un article « liebster award » sur ton blog … Je dois dire que c’est ce qui m’a intrigué en premier en voyant le titre sur Hellocoton.
    Ton blog est tellement axé « reflexiologie » (dans le bon sens du terme) qu’un article de ce type paraît plutôt « léger ».
    Mais après avoir terminé la lecture de cet article, je suis ravie du résultat et pas vraiment surprise venant de toi.
    Comme toi, les articles du style « 10 choses cocasses sur moi » ne sont pas franchement ma tasse de thé. Dans la vraie vie, j’évite de parler de moi. Je suis une personne plutôt réservée voire introvertie par moments. C’est une des raisons pour lesquelles je n’ai jamais donné suite aux liebster award pour lesquels j’ai été sollicité.
    Mais ton article m’a donné envie de le faire vu comment tu as tourné les choses (encore faudrait-il que je puisse changer quelques questions hihihi).
    Je me rend compte qu’on a certains points en commun, peut être pas les bons lol, comme vouloir se sentir utile, s’enflammer lors des débats peut être un peu trop, écouter de la musique en fonction de …

    Bref ! J’ai apprécié cet article et je voulais te le faire savoir 🙂

    P.s : la petite référence au colibri m’a rappelé que je n’ai pas laissé un petit mot sur les derniers remue-méninges pourtant j’ai dévoré la plupart des articles cités…

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends tout à fait, et ça me fait très plaisir que tu sois venue le lire malgré ce décalage apparent ! C’est ce que j’apprécie dans le principe finalement, on peut en faire ce qu’on veut et le modeler à notre guise. Si jamais tu veux y répondre en changeant des questions ou en les interprétant à ta façon surtout n’hésite pas 😀 ! Merci encore pour ta régularité par ici et à bientôt

      J'aime

  4. Oh je me rappelle quand j’avais mon blog gaming on faisait chaque année un liebster award spécial Jeux vidéo ! C’est plaisant de retrouver ce concept encore cette année !

    Je vois que je ne suis pas à la seule à varier mes ptit dej en fonction des saisons et des envies !

    Aimé par 1 personne

  5. J’avais déjà découvert la lune mauve grace à toi, et c’est devenu un de mes blogs chouchou. Je vais donc prendre tous mon temps pour me perdre dans chacun des blogs que tu nous as si bien présentés. Tes réponses sont délicieusement écrites et juste ce qu’il faut personnelles pour qu’on se sente un peu plus proche de toi sans vraiment dévoiler ton quotidien et ta personne, c’est impressionant. Du coup, je me sens trés proche de toi, alors meme que nos vies doivent etre différentes. En tout cas, je me reconnais dans la gentille qui s’emporte vite et s’en veut d’avoir encore coupé la parole à son interlocuteur…

    Aimé par 1 personne

  6. Ca me fait incroyablement plaisir de lire ton article !
    Je dois t’avouer que tu fais partie de mes blogs chouchou mais qu’en te nominant, je me disais que ça ne collerait peut-être pas avec ton blog et que tu ne répondrais pas. J’aime beaucoup la façon dont tu as tourné les choses. Tu me manques, j’espère qu’on aura l’occasion de se revoir tantôt.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh ❤ ❤ ❤ Je suis souvent à Paris en ce moment, je vais t'envoyer un petit message sur Instagram ! Merci de m'avoir nominée, je me suis dit la même chose en invitant certains blogs à y répondre et au final pour l'instant le blog A flower on a mohawk qui est très militant y a répondu, comme quoi.

      J'aime

  7. Oh, des blogs que je ne connais pas 🙂 sympa. Sinon
    « On peut lire parfois que les blogs comme moyens d’expression seraient en train de dépérir au profit de réseaux sociaux comme Instagram ou Twitter… Qu’est-ce que cela t’inspire ? »
    Ce que ça m’inspire serait bien difficile à résumer. J’ai, moi aussi, une thèse à rédiger.

    Aimé par 1 personne

      1. Je suis psychologue et Doctorante en éthologie. Je intéresse particulièrement au sort du cheval. Je suis bénévole pour une association de protection de l’environnement. Je fais beaucoup trop de choses en fait.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.